serge dintantu bande dessinée d'afrique et des caraïbes
EXPOSITIONS ANIMATION PEDAGOGIQUE POUR COMMANDER VERS UN PASSE OUBLIE"MEMOIRE DE L'ESCLAVAGE" de Serge DIANTANTU, édité par Caraïbéditions
Suivi par l’UNESCO et La Route de l’Esclave, Serge Diantantu s’appuie pour ces travaux pédagogiques sur l'article 2 de la loi Taubirat du 21 mai 2001 qui dispose que : " Les programmes scolaires et les programmes de recherche en histoire et en sciences humaines accorderont à la traite négrière et à l'esclavage la place conséquente qu'ils méritent. La coopération qui permettra de mettre en articulation les archives écrites disponibles en Europe avec les sources orales et les connaissances archéologiques accumulées en Afrique, dans les Amériques, aux Caraïbes et dans tous les autres territoires ayant connu l'esclavage sera encouragée et favorisée ". Pour solliciter l’intervention pédagogique de Serge Diantantu sur l’histoire l’esclavage et des commerces triangulaires (oriental et occidental), il vous suffit de le contacter en cliquant sur ce lien : Contact
Les animations où les ateliers Pédagogiques de Serge Diantantu sont issu de sa série de Bande Dessin "Mémoire de l'Esclavage, éditée par Caraïbéditions. Cette publication participe au devoir de mémoire sur cette page douloureuse de notre histoire commune qu’il est nécessaire d’assumer pour construire un avenir où plus jamais ne se reproduira une telle tragédie. C’est notre responsabilité, comme citoyens, parents et enseignants, de permettre aux jeunes générations de grandir dans un monde plus juste et plus équitable et de leur donner les moyens nécessaires pour continuer cette entreprise humaniste. C’est notre impérieux devoir de leur répéter après Aimé Césaire que, pour réaliser ce rêve, « la voie la plus courte et la plus sûre passe toujours par l’approfondissement du passé ». C’est pour cette raison que l’auteur Serge Diantantu cherche par son talent à informer un large public sur ces crimes contre l’humanité que furent la traite négrière et l’esclavage. Dans son style accessible, l’auteur a réussi à livrer un enseignement utile, lequel contribuera à garder vivante la mémoire de l’esclavage, à renforcer la compréhension et le dialogue interculturels et à engager les jeunes citoyens pour combattre les nouvelles formes d’esclavage que subissent des millions de jeunes filles et de jeunes garçons, victimes des nouveaux des nouveaux trafics d’être humains. Joseph Babalola Olabiyi Yaï Ambassadeur, Délégué permanent du Bénin auprès de l’UNESCO. Ancien Président du Conseil Exécutif de l’UNESCO.
ANIMATION PEDAGOGIQUE
Depuis 1440 la côte Atlantique africaine a commencé à être explorée par les portugais venus d’Europe. Tout a commencé alors qu’ils cherchaient la route des Indes. Et tout doucement, ils découvrent l’Afrique subsaharienne, dont la partie Est connaissait déjà depuis le VIIIème siècle la présence des Arabes venus d’Orient islamiser et exploiter les ressources aux alentours du Sahara et tout au long du fleuve Nil. Les portugais feront connaissance avec le peuple bantou du Royaume du Kongo à partir de 1485 et y introduisent le christianisme. Ils avaient eu connaissance depuis le XIIème siècle de la canne à sucre, qu’ils avaient commencé à exploiter sur les iles des Açores et de Madère. Comme la culture de la canne exige de la main d’œuvre qu’ils n’avaient pas, ils capturèrent un nombre important de premiers africains pour assurer cette production. Dans sa prospection de la recherche de la route des Indes, Christophe Colomb va découvrir par hasard les Antilles, et par la suite l’Amérique dont il n’a jamais eu conscience que c’était un continent. Quelques temps après, l’exploitation de la canne à sucre gagne les Iles du Cap Vert, de Sao Tomé et Principe. Après cette découverte de l’Amérique, les portugais vont introduire la canne à sucre au Brésil à partir du Xylème siècle. Culture qui se répandra par la suite aux Antilles et qui va déclencher le commerce triangulaire. Dans ce triangle qui inaugure la traite de l’esclavage, de nombreux bateaux en provenance d’Europe convergent vers l’Afrique. A bord, des marchandises telles que armes, tissus, alcool porcelaine, miroirs, sont échangés contre de la main d’œuvre humaine africaine. Cette main d’œuvre récoltée à vil prix est embarquée et fait le voyage dans des conditions inhumaines pour rejoindre le nouveau monde afin de travailler dans des plantations de canne à sucre, de coton, de cacao, et d’autres produits qui sont par la suite vendus en Europe avec de fortes plus value. Ce triangle s’étalera du XVème siècle à la fin du XIXème, voire début du XXème siècle après les abolitions de l’esclavage.Il est important de rappeler que la traite négrière a arraché des millions d’hommes, de femmes et d’enfants à leur terre natale, a détruit des familles entières en les réduisant à l’état de marchandises, qu’on achetait, utilisait et exploitait jusqu’à leur mort. Les conséquences, foncièrement négatives en termes économiques, sociaux et culturels perdurent encore aujourd’hui.Il est important de rappeler que les victimes de la traite n’étaient ni ne se croyaient inférieures à leurs oppresseurs. Elles ont par contre fortement résisté à la déshumanisation de ce système, depuis les lieux des razzias, pendant les traversées et dans les plantations ou mines où elles étaient déportées. Habitué des conférences sur le thème de l’esclavage depuis 2006, j’ai exposé sur le commerce triangulaire et la traite négrière dans le cadre de la défense des droits de l’homme au Musée du Nouveau Monde à La Rochelle, à la CIBDI, au Musée de la bande dessinée d’Angoulême, à l’hôtel de ville de Paris, de Saint-Ouen, d’Arcueil, de Crespières, en Belgique, en Allemagne, en Suisse, en Guadeloupe, en Martinique, à Tahiti, à la Réunion …
PHOTOS VIDEOS INTERVIEWS SONORE FAN CLUB HOMMAGES EVENEMENTS JEUX-CONCOURS BD DU JOUR BD ESCLAVAGE tome 2 BD ESCLAVAGE HOMME NOIR 1 FEMME NOIRE 1-2 FEMME NOIRE AAA Pte DJILY & FEMME Noire DJILY EN PEUL GRAND-PERE RACONTE-NOUS S. KIMBANGU BIOGRAPHIE BIBLIOGRAPHIE EXPOSITIONS AGENDA DOSSIERS DE PRESSES GOTHA NOIR DE FRANCE EXPOSITIONS EXPO 2 Expo du jour BOUTIQUE PANIER % Nombres d'articles ACCUEIL
ATELIERS & EXPOSITIONS CONTACTSerge DIANTANTU Prix de la Bande Dessinée engagée - Prix Fetkann de la Jeunesse 2013-2014 - 3x Gotha Noir de France
Copyright Serge Diantantu 2009
Liens - LIVRE D'OR - Contact
Serge-diantantu.com - Condition de vente - Liens - Contact